Notre mission

Garder un monde vert pour nos enfants

Principale mission

Thi My Hanh DIEP le 03/05/14 à 12:53 Print Friendly and PDF

Quand le triangle de fer se transforme en triangle Vert…

Le village de Phu An

Au confluent des rivières de Thi Tinh et de Saïgon, Phu An présentait avant la guerre le paysage paisible d'une campagne de rizières et de plantations d'hévéas.

Rivière Phu An


Situé dans le triangle de fer, labouré par les bombes, le village vidé de ses habitants offrait en 1975 un paysage dévasté.
L’idée du créateur, Dr. Diep thi My Hanh, est de transformer dans son village natal « le triangle de fer » en « triangle vert ».

carte phu an
Des recherches sur le bambou menées par le Dr. Diep thi My Hanh ont révélé que cette plante possédait de nombreuses propriétés agro-écologiques et pouvait jouer un rôle dans la lutte contre l’érosion.

dépollution sol

Expérimentation de la dépollution des sols, le maintien de leur fertilité


L’Ecomusée du Bambou et le Conservatoire Botanique de Phu An ont été réalisés dans le cadre d’une coopération quadripartite entre la Région Rhône-Alpes, la Province de Binh Duong, le Parc Naturel du Pilat et l’Université des Sciences Naturelles de Hô Chi Minh Ville. Depuis 2003 de nombreux travaux et aménagements ont été effectués et la terre de Phu An, autrefois si pauvre commence peu à peu à s’améliorer.
Le nom de Lang Tre Phu An, (littéralement Phu An, village du bambou) a ensuite été reconnu par les habitants et les autorités locales.

Les Missions de l’écomusée et du Conservatoire


Aujourd’hui les responsables de l’Ecomusée, chercheurs, enseignants et étudiants se mobilisent pour :

  • Conserver la biodiversité des bambous du Vietnam et des plantes menacées de la Région Sud Est.
  • Mettre en place des programmes de recherches sur les propriétés biologiques du bambou (fonctionnement des sols sous bambous, maintien de la fertilité et phytoremédiation…) ainsi que sur les propriétés physiques des fibres pour de nouvelles utilisations.
  • Participer avec la population au développement local durable :
    • Vulgarisation et Formation agricole : Sensibilisation des paysans à l’adoption de pratiques agricoles respectueuses de l’environnement ;
    • Education à la protection de l’environnement et organisation de classes vertes en français pour les jeunes du village ;
    • Promotion d’un tourisme, respectueux du patrimoine naturel et culturel de Phu An contribuant au bien être des habitants.

formation paysansFormation collective des paysans

 

formation paysans 2Formation individuelle

Afin de diffuser les acquis de leurs expériences l’Ecomusée du Bambou et le Conservatoire Botanique de Phu An travaillent actuellement à la création d’un réseau regroupant l’ensemble des acteurs concernés par le bambou au Vietnam (ONG, professionnels, Universités…) afin d’encourager la collaboration et la mutualisation des moyens.

Regarder vers l’avenir

La création de l’Ecomusée du Bambou et du Conservatoire Botanique de Phu An a ouvert la voie au développement durable. Pour maintenir une dynamique sur ce territoire, un projet est à l’étude pour faire de Phu An, un véritable village écologique. Ce projet s’articulerait autour de divers objectifs :

  • Améliorer les conditions sanitaires de vie de la population locale (aménagements sanitaires des maisons, gestion des eaux usées, système de tri et de collecte des déchets…) ;
  • Lutter contre l’exode rural et l’industrialisation sauvage en maintenant une attractivité dans la zone : valorisation des productions et savoir faire traditionnels, développement de l’écotourisme ;
  • Développer l’adoption des méthodes de production respectueuses de l’environnement ;
  • Améliorer le niveau de vie des familles paysannes par une meilleure valorisation de leur production de bambous (fabrication artisanale d’objets en bambou) ;
  • Diversifier les productions agricoles et plus particulièrement celles de bambous pour tirer bénéfices des résultats des recherches en matière de phytoremédiation ;
  • Pratiquer les cultures de bambous d’intérêt environnemental pour le traitement des eaux usées ;
  • Préserver le patrimoine naturel de Phu An.

La réalisation de ce village écologique pourra servir d’exemple et encourager d’autres initiatives de ce type dans d’autres Provinces du Vietnam.